[[man_de_dmesg]]

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

man_de_dmesg [2016/03/30 15:33] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +==== Manuel de la commande "​dmesg"​ ====
 +
 +<​code>​
 +DMESG(1) ​                                                 Commandes utilisateur ​                                                ​DMESG(1)
 +
 +
 +
 +NOM
 +       dmesg - Afficher et contrôler le tampon circulaire du noyau
 +
 +SYNOPSIS
 +       dmesg [options]
 +
 +       dmesg --clear
 +       dmesg --read-clear [options]
 +       dmesg --console-level niveau
 +       dmesg --console-on
 +       dmesg --console-off
 +
 +DESCRIPTION
 +       dmesg est utilisé pour examiner ou contrôler le tampon circulaire du noyau.
 +
 +       ​L'​action par défaut est de lire tous les messages du tampon circulaire du noyau.
 +
 +OPTIONS
 +       Les options --clear, --read-clear,​ --console-on,​ --console-off et --console-level sont mutuellement exclusives.
 +
 +       -C, --clear
 +              Vider le tampon circulaire du noyau.
 +
 +       -c, --read-clear
 +              Vider le tampon circulaire du noyau après avoir affiché son contenu.
 +
 +       -D, --console-off
 +              Désactiver l'​affichage des messages sur la console.
 +
 +       -d, --show-delta
 +              Afficher ​ l'​horodatage et la différence de temps passé entre les messages. Si --notime est utilisé en même temps, seule la
 +              différence de temps passé, sans l'​horodatage,​ est affichée.
 +
 +       -E, --console-on
 +              Activer l'​affichage des messages sur la console.
 +
 +       -e, --reltime
 +              Afficher la date locale et la différence en format lisible.
 +
 +       -F, --file fichier
 +              Lire les messages à partir du fichier donné.
 +
 +       -f, --facility liste
 +              Restreindre l'​affichage à la liste de services (séparés par des virgules) indiquée. Par exemple
 +
 +                     dmesg --facility=daemon
 +
 +              n'​affichera que les messages des démons du système. Consultez dmesg --help pour obtenir la  liste  des  services ​ pris  en
 +              charge.
 +
 +       -H, --human
 +              Activer la sortie lisible. Consultez aussi --color, --reltime et --nopager.
 +
 +       -h, --help
 +              Afficher un texte d'aide puis quitter.
 +
 +       -k, --kernel
 +              Afficher les messages du noyau.
 +
 +       -L, --color[=quand]
 +              Colorer ​ les  messages ​ importants ​ (activé ​ par  défaut). L’argument facultatif quand peut être auto, never ou always. En
 +              absence d’argument quand, auto est la valeur par défaut.
 +
 +       -l, --level liste
 +              Restreindre l'​affichage à la liste de niveaux (séparés par des virgules) indiquée. Par exemple
 +
 +                     dmesg --level=err,​warn
 +
 +              n'​affichera que les messages d'​erreur et d'​avertissement. Consultez dmesg --help pour obtenir la liste des niveaux pris en
 +              charge.
 +
 +       -n, --console-level niveau
 +              Définir ​ le  niveau ​ d'​affichage ​ des  messages ​ en  console. Le niveau est un numéro ou une abréviation du nom de niveau.
 +              Consultez dmesg --help pour obtenir la liste des niveaux pris en charge.
 +
 +              Par exemple, -n 1 ou -n alert suppriment l'​affichage de tous les messages, sauf les messages d'​urgence (graves). Tous  les
 +              niveaux ​ d'​affichage ​ des  messages ​ sont  enregistrés ​ dans  /proc/kmsg, ainsi syslogd(8) peut toujours être utilisé pour
 +              contrôler exactement où les messages du noyau apparaissent. Quand l'​option -n  est  utilisée, ​ dmesg  n'​affichera ​ pas  et
 +              n'​effacera pas le tampon circulaire du noyau.
 +
 +       -P, --nopager
 +              Ne pas renvoyer la sortie dans un visualiseur. Un visualiseur est activé par défaut pour la sortie --human.
 +
 +       -r, --raw
 +              Afficher le tampon de message tel quel, c'​est-à-dire ne pas supprimer les préfixes des niveaux de journal.
 +
 +              Remarquez ​ que  le  véritable ​ format ​ brut dépend de la méthode utilisée par dmesg(1) pour lire les messages du noyau. Le
 +              périphérique /dev/kmsg utilise un format différent de syslog(2). Pour assurer la rétrocompatibilité,​ dmesg(1) renvoie tou‐
 +              jours  les  données ​ au format de syslog(2). Lire le véritable format brut de /dev/kmsg est possible avec, par exemple, la
 +              commande « dd if=/​dev/​kmsg iflag=nonblock ».
 +
 +       -S, --syslog
 +              Forcer dmesg à utiliser l’interface syslog(2) du noyau pour lire les messages du noyau. /dev/kmsg est utilisé ​ par  défaut
 +              au lieu de syslog(2) depuis le noyau 3.5.0.
 +
 +       -s, --buffer-size taille
 +              Utiliser ​ un  tampon de la taille indiquée pour les requêtes au tampon circulaire du noyau au lieu de la taille par défaut
 +              (16392 octets) (la taille par défaut du tampon pour le journal système du noyau était 4096 au départ, puis 8192  à  partir
 +              du  noyau 1.3.54, et 16384 depuis la version 2.1.113). Si vous avez augmenté la taille du tampon du noyau par rapport à sa
 +              valeur par défaut, cette option peut être utilisée pour afficher le tampon en entier.
 +
 +       -T, --ctime
 +              Afficher l’horodatage au format lisible.
 +
 +              Attention, l’horodatage pourrait être inexact ! L’origine des temps utilisée pour les journaux n’est pas mise à jour après
 +              un retour de veille du système (SUSPEND et RESUME).
 +
 +       -t, --notime
 +              Ne pas afficher l’horodatage du noyau.
 +
 +       -u, --userspace
 +              Afficher les messages en espace utilisateur.
 +
 +       -V, --version
 +              Afficher les informations sur la version et quitter.
 +
 +       -w, --follow
 +              Attendre ​ de  nouveaux messages. Cette fonctionnalité n’est prise en charge que sur les systèmes avec un /dev/kmsg lisible
 +              (depuis le noyau 3.5.0).
 +
 +       -x, --decode
 +              Décoder les numéros de service et de niveau (priorité) en préfixes lisibles.
 +
 +       ​--time-format format
 +              Afficher les horodatages en utilisant le format indiqué, qui peut être ctime, reltime, delta ou iso.  Les  trois  premiers
 +              formats ​ sont  des  alias  des options spécifiques au format de date. Le format iso est une implémentation dmesg du format
 +              d’horodatage ISO-8601. Le but de ce format est de faciliter la comparaison d’horodatages entre  deux  systèmes ​ ainsi  que
 +              tout  autre  analyse. La définition de l’horodatage iso est : AAAA-MM-JJ<​T>​HH:​MM:​SS,<​microsecondes><​-+><​décalage du fuseau
 +              horaire par rapport à UTC>.
 +
 +              Le format iso a le même problème que ctime : la date pourrait être inexacte après un retour de veille du système.
 +
 +COULEURS
 +       La coloration implicite ​ peut  être  désactivée ​ par  un  fichier ​ /​etc/​terminal-colors.d/​dmesg.disable ​ vide.  Consultez ​ termi‐
 +       ​nal-colors.d(5) pour plus de précisions sur la configuration de coloration.
 +
 +       Les noms de couleurs logiques pris en charge par dmesg sont les suivantes.
 +
 +       ​subsys Le préfixe de sous-système du message (par exemple, « ACPI »).
 +
 +       ​time ​  ​L’horodatage du message.
 +
 +       ​alert ​ Le texte du message avec la priorité de journalisation d’alerte.
 +
 +       ​crit ​  Le texte du message avec la priorité de journalisation critique.
 +
 +       ​err ​   Le texte du message avec la priorité de journalisation d’erreur.
 +
 +       ​warn ​  Le texte du message avec la priorité de journalisation d’avertissement.
 +
 +       ​segfault
 +              Le texte du message qui informe d’une erreur de segmentation.
 +
 +
 +VOIR AUSSI
 +       ​terminal-colors.d(5),​ syslogd(8)
 +
 +AUTEURS
 +       Karel Zak ⟨kzak@redhat.com⟩
 +
 +       dmesg a été initialement écrit par Theodore Ts'o ⟨tytso@athena.mit.edu⟩
 +
 +DISPONIBILITÉ
 +       ​La ​ commande ​ dmesg  fait partie du paquet util-linux, elle est disponible sur l’archive du noyau Linux ⟨ftp://​ftp.kernel.org/​pub
 +       /​linux/​utils/​util-linux/​⟩.
 +
 +TRADUCTION
 +       Cette page de manuel a été traduite par Thierry Vignaud <​tvignaud AT mandrakesoft DOT com> en  1999.  La  version ​ présente ​ dans
 +       ​Debian est maintenue par Julien Cristau <​julien.cristau@ens-lyon.org>​ et les membres de la liste <​debian-l10n-french AT lists DOT
 +       ​debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr-extra.
 +
 +
 +
 +util-linux ​                                                   juillet 2012                                                      DMESG(1)
 +
 +</​code>​
  
  • man_de_dmesg.txt
  • Dernière modification: 2016/03/30 15:33
  • (modification externe)